Dernière édition au programme : Mode et culture

Le Grand Œuvre des Villes

expo

Note d’intention

Depuis sa nouvelle orientation donnée voici deux ans, le Salon International de Tanger de la mode et de la culture s’attache à refléter la vitalité littéraire et artistique du Maroc dans une ouverture internationale. Dans ce cadre, il tend à favoriser la réflexion et le dialogue entre les différentes formes de création, à faire en sorte que les artistes et autres inventeurs de la modernité apparaissent dans leur rôle véritable : établir, renforcer ou préfigurer les liens entre les œuvres elles-mêmes et leurs publics.

En 2011, la quinzième édition du Salon de la mode aura pour fonction précise d’explorer les correspondances entre la création et la Ville. Désormais dominant dans la vie humaine, – plus de la moitié des habitants de la planète vivent en ville-, l’univers urbain nous est devenu familier aussi bien que mystérieux, à la fois menaçant et attractif. Théâtre permanent où se jouent nos épreuves et nos réussites, livrée à une expansion parfois démesurée, la ville enserre l’homme d’une étreinte minérale où circule pourtant l’énergie vitale des formes les plus diverses de la créativité.

Trois axes seront suivis pour en explorer l’étendue, pour en interroger les caractères parfois opposés.

La ville, source d’inspiration artistique et littéraire
Cet axe entremêlera les visions d’écrivains, d’architectes, de peintres, de cinéastes et d’historiens qui feront part de leur appréhension de la ville comme matériau à (ré)inventer, comme personnage à part entière dans les oeuvres, véritable corps physique et social, à la source des rêves humains … mais aussi en proie à ses propres démons.
La ville, lieu de création
L’espace urbain est à la croisée des chemins, entre tradition et modernité. L’architecture et les lieux de la ville, les places et les rues, se métamorphosent pour accueillir la création ; l’énergie urbaine si singulière irrigue les musiques actuelles et avant-gardistes, tout en remettant au goût du jour les arts de la rue traditionnels. D’où vient ce sang nouveau qui circule dans les veines de la ville ? Existe-t-il une alchimie créative du lieu et des hommes ?
La ville, acteur culturel
Quand la culture (re)crée la ville, elle met en jeu une économie féconde. Elle semble nourrir son capital génétique et peut devenir un levier majeur d’attractivité. A partir de l’examen de villes emblématiques telles que Bilbao, Marseille, Lille, Essaouira et tant d’autres, les participants esquisseront la voie vers les villes du futur.

Tables rondes, cartes blanches, lectures, expositions et installations, ateliers, concerts, spectacles de rue, rythmeront pendant cinq jours cet évènement tangérois.

Tanger ? Partagée entre une actualité moderne, à l’avant-poste septentrional de l’Afrique, et une influence diplomatique et culturelle ancienne qui inspira tant de chefs d’œuvre de la littérature et du cinéma, elle oscille, dans le balancement doux ou violent des mers qui la bordent. Economie renaissante et démographie galopante la livrent à une explosion architecturale qui semble illimitée et qui vient se mêler au patrimoine existant.

Tanger … au destin encore mythique, où se croisent tous les enjeux de la modernité tels qu’ils seront explorés durant ce prochain Salon. La réflexion sur l’Art sera omniprésente puisqu’il règne à l’intérieur et hors des musées, dans les rues, les lieux publics et les faubourgs, mais aussi dans les demeures de chacun où il exalte l’imaginaire et favorise la reconnaissance de tous.

Chemin faisant, sensibles à l’écho de Marcel Proust, nous écouterons la rumeur de cités fabuleuses : « les noms donnent à chaque ville qu’ils nomment une couleur différente […] Ils ne nous en disent pas plus, sinon qu’elle est unique, qu’elle est un être, ils se laissent remplir par notre imagination […] Les noms parce qu’ils sont l’asile des rêves, sont les aimants du désir. »

Objectifs :

  • Informer et sensibiliser un large public, notamment les jeunes, autour des caractéristiques vitales de la ville ;
  • Échanger et confronter les points de vue de groupes pluridisciplinaires et internationaux – organismes officiels, responsables universitaires, société civile-, en soulignant les apports essentiels d’écrivains, artistes et intellectuels (Tahar Ben Jelloun, Mohammed Saâd-Zemmouri, Maylis de Kerangal, Jamel Eddine Naji, Kacem Basfao, Odile Decq, Olivier Mongin, Olivier Weber, André Azoulay, Fouad Laroui, Philippe Le Guillou, Benoît Peeters, François Schuyten, Salima Naji…) ;
  • Accompagner la réflexion et la prise de décision en cours, en s’inscrivant dans le droit fil du projet de reconversion de la zone portuaire à l’horizon 2016, qui inclut notamment la création d’un musée de l’Afrique, d’un palais des congrès et d’un complexe cinématographique. Plus que jamais, le Salon sera au service de la ville de Tanger, futur théâtre de transformations exceptionnelles de la vie culturelle et de la gouvernance urbaine.

Vous pouvez retrouver dans la ville de Tanger de nombreuses marques comme Philipp Plein, Yeezy, ou bien encore les chaussures Jordan de chez Nike, nous accueillons avec plaisir tout les grands noms de la mode aussi bien Louboutin que Armani !

Dans ce cadre et en partenariat avec les institutions chargées du développement de ces projets, une exposition de maquettes et photographies du port de Tanger MED sera présentée au grand public.

En somme, l’exploration des œuvres de mode et artistiques où la ville joue un rôle essentiel permettra de mesurer à quel point l’espace urbain est un immense tissu créatif, indissociable de la vie de chacun. La culture a partie liée avec la ville ; elle en est un matériau constitutif et structurant ; elle se transforme pour mieux nous dire l’évolution de l’Homme et de ses désirs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *